Le fait que l’augmentation mammaire sans chirurgie soit actuellement si inefficace ne signifie pas nécessairement que ce sera toujours le cas.

En effet, l’amélioration des chirurgies de transfert de graisse et l’utilisation des thérapies par cellules souches subissent des améliorations pour offrir de bons résultats À l’heure actuelle, il existe des données scientifiques confirmant certaines des nouvelles méthodes mais, elles ne sont pas aussi fiables que les méthodes chirurgicales existantes qui ont été utilisées avec succès depuis de nombreuses années. Par ailleurs, il n’a pas de substitutions fiables pour la chirurgie mammaire d’augmentation ou de redrapage du buste.

Cause de l’inefficacité des traitements non chirurgicaux du buste

Jusqu’à présent, les traitements non chirurgicaux booster du volume pour les seins ne sont pas réellement efficaces. En effet, bien que la science apporte de grandes améliorations en termes de méthodes utilisant la radiofréquence, le transfert de graisse et les thérapies par cellules souches, elles n’ont pas encore atteint le même degré d’efficacité en termes de portance. Ces traitements peuvent simplement soulever le sein de 2 ou 3 cm. dans leurs seins, En d’autres termes, cela demeure faiblement satisfaisant et insuffisant pour restaurer pleinement le volume du sein.

 

L’insuffisance du volume avec l’affaissement des seins sont dus à l’étirement et l’affaiblissement des fibres internes. Par conséquent, il faut adopter de meilleures stratégies visant à resserrer ces ligaments et compenser le volume perdu pour façonner les seins et leurs donner une allure bien galbée.

Alors que certains traitements non chirurgicaux peuvent provoquer un petit gonflement qui pourrait donner l’impression que la poitrine dépasse de quelques millimètres, la plupart des traitements ne traitent que l’enveloppe mammaire.

Les traitements non -chirurgicaux

Les alternatives au lipofilling mammaire ou à la plastie mammaire d’augmentation sont diverses. Nous citons ci-contre les moyens les plus utilisés :

Les lasers

Les lasers sont généralement utilisés pour éliminer une petite couche de peau. Ils la resserrent ostensiblement et procure ainsi un effet naturel de lifting sans autant impacter le volume du sein.

Le Botox

Le Botox peut avoir le même effet sur les seins que sur le visage, à savoir un effet tenseur et repulpant. Mais, il affaibli le muscle pectoral ! Or, ce ne sont pas les muscles qui provoquent la perte du volume de la poitrine.

Le lifting du vampire

Le lifting du vampire ou le PRP est une technique très discutée. Ce traitement utilise une micro-aiguille et le plasma qui est riche en plaquettes pour resserrer et soulever la peau des seins. Selon certains experts, cela rajeuni et embellit uniquement la peau.

La rhinoplastie est une chirurgie esthétique commune qui a été réalisée depuis longtemps et devient populaire partout dans le monde. La rhinoplastie occupe un grand pourcentage dans le domaine de la chirurgie esthétique faciale. La qualité de vie liée à la santé est un autre problème populaire qui n’a pas été suffisamment étudié. Il existe de nombreuses études sur la rhinoplastie y compris des détails techniques, des critères de présélection et des évaluations psychologiques. Cependant, peu de données sur la qualité de vie liée à la santé après la rhinoplastie sont disponibles.

Aujourd’hui, en particulier dans la médecine moderne, il devient de plus en plus important d’évaluer le bénéfice de toute intervention chirurgicale.

Traitement et gestion de rhinoplastie

Le traitement médical ne s’applique qu’à la limitation de la progression de cas pathologiques qui sont en rapport avec les défauts du nez et en relation avec la rhinoplastie non chirurgicale, dite aussi rhinoplastie médicale. En effet, il s’agit d’un traitement qui attire de nombreux patients qui ne sont pas préparés à l’arrêt ou au risque de complications associées à des interventions chirurgicales invasives ou douloureuses.

La rhinoplastie médicale implique le remodelage du nez en utilisant des produits injectables destinés aux tissus mous tels que l’acide hyaluronique (HA) et peut fournir un résultat très naturel.

Mise en garde

Si vous vous injectez dans des régions à haut risque ou sensibles, il est essentiel de disposer de l’hyaluronidase et de connaître les facteurs de dilution corrects.

Une pointe fibreuse dure et épaisse qui ne bouge pas lorsque la jonction naso-labiale est pincée sera difficile à élever non chirurgicalement. D’où, une solution chirurgicale doit être recherchée.

Un apport sanguin altéré et associé à des artères qui peuvent être fixées par le tissu cicatriciel augmente considérablement les risques de nécrose de la peau et du cartilage. Par conséquent, des précautions supplémentaires doivent être prises et une compréhension du fait que le tissu peut ne pas être aussi souple et plus difficile à injecter.

La gestion des complications

En raison de la nature des produits utilisés aujourd’hui, la plupart des complications peuvent être inversées avec l’utilisation de hyaluronidase si HA est utilisé. Il existe différentes unités d’hyaluronidase requises qui dépendront du type de produit utilisé. L’injection de produit dans l’approvisionnement artériel peut avoir des conséquences dévastatrices. Dans le cas d’un événement vasculaire, l’injection de hyaluronidase à la fois dans le tissu environnant mais, idéalement dans le vaisseau est le meilleur espoir de reperfusion. Par ailleurs, l’examen du modèle de changement ischémique déterminera quelles branches ont été affectées.

Nitropaste, compresses chaudes, oxygène hyperbare et GTN, un dilatateur de nitrate utilisé pour l’angine ont tous été suggérés pour traiter ces complications. Le facteur clé est d’injecter hyaluronidase dans des volumes importants. De plus, la connaissance de l’anatomie pertinente et une bonne technique peuvent aider à éviter les complications.

Il existe actuellement une technique dont les patients ignorent ou connaissent vaguement. Le traitement permet de corriger certaines imperfections du nez sans avoir à subir une chirurgie.

C’est une méthode dite de « rhinoplastie médicale » qui consiste à injecter des produits de comblement tels que l’acide hyaluronique ou l’hydroxyapatite de calcium connu sous le nom commercial Radiesse.

Le traitement offre une correction immédiate de l’aspect du nez sans anesthésie ou chirurgie ou douleur.

Présentation topographique du nez

Le nez est divisé en 3 parties distinctes qui sont :

– le dos nasal

– le lobule

– la columelle

Le dos est situé à l’arrière du nez ou au bout du nez. Il occupe les 2/3 supérieurs du nez. La peau y est suspendue par l’os du nez dans la moitié supérieure et par le cartilage dans la moitié inférieure.

Le lobule occupe le tiers inférieur du nez. Il est composé des narines sur les côtés et de la pointe du nez à l’avant. Sa composition est essentiellement musculaire et cartilagineuse.

La columelle se compose de la zone qui sépare les 2 orifices nasaux (chambres nasales). C’est la continuation de la fermeture nasale.

Le nez vu de divers angles

En raison de sa position médiane et de son volume, le nez occupe une place primordiale dans le visage.

Il peut prendre différentes formes, parmi lesquels nous citons :

– le nez « crochu » ou le nez « aigle »

– le nez avec bosse

– le nez « trompette » – le nez de “pomme de terre”

– le nez plat, court et plat ou écrasé

– le nez grec, traçant une ligne verticale directe de l’avant à l’extrémité du nez

– le nez égyptien, traçant une ligne de la glabelle (zone entre les sourcils) jusqu’à la pointe du nez.

La forme du nez peut changer avec l’âge puisque, comme les oreilles, c’est un organe qui ne cesse de croître avec le temps.

Indications de prescription du traitement

Lorsque la forme du nez doit être volontairement modifiée (rhinoplastie chirurgicale, ou médical par injections avec des produits de comblement) ou involontairement (essentiellement post-traumatique), les traits du visage seront par conséquent modifiés.

Il est donc nécessaire d’apporter des corrections au nez seulement quand il est source d’embarras complexe ou significatif pour le patient.

La technique la plus connue reste la chirurgie corrective. Cela implique une rhinoplastie qui nécessite une hospitalisation, une anesthésie générale et l’abstention des interactions sociales pendant une dizaine de jours en raison des ecchymoses et de l’enflures. Les résultats seront visibles dans quelques mois et nécessiteront rarement une chirurgie de suivi.

Il existe également une technique moins connue, actuellement appelée « rhinoplastie médicale » ou « rhino modulation ».

Elle consiste à corriger certaines failles visibles (et non les failles internes comme une cloison déviée) à l’aide d’injections à base des produits de comblement absorbables tels que l’acide hyaluronique ou l’hydroxyapatite de calcium.

Ces techniques sont de plus en plus répandues et sont utilisées pour des patients anxieux, gênés par la forme de leurs nez et qui souhaitent éviter une intervention chirurgicale ou présentant des contre-indications.

L’augmentation mammaire est l’une des interventions chirurgicales esthétiques les plus réalisées. Elle aide les femmes à atteindre la forme et la taille du sein dont elles ont toujours rêvé.

Cependant, pas toutes les femmes peuvent subir une chirurgie d’augmentation mammaire. Comment savoir si vous faites partie des bonnes candidates pour cette intervention ?

Les candidates idéales pour la pose des implants mammaires

Les raisons les plus courantes qui poussent les patientes à envisager de s’offrir plus de volume au niveau de la poitrine sont :

Une petite taille de la poitrine

Un sein plus grand que l’autre, communément appelé asymétrie

L’affaissement des seins

Perte de la masse mammaire après la perte de poids

Perte de forme après l’ablation du sein

Ces patientes ont une compréhension claire de ce que l’augmentation mammaire implique, combien cela coûte et quels avantages peuvent être obtenus.

Par ailleurs, il est toutefois important d’être en bonne santé. De plus, faire régulièrement de l’exercice avec un régime nutritif aideront le corps à guérir plus rapidement. Si la patiente est fumeuse, elle doit cesser de fumer avant de subir l’intervention chirurgicale. Le tabac peut ralentir le processus de guérison.

Quant au potentiel résultat, Il est très important d’avoir des attentes réalistes. La chirurgie peut certainement améliorer la taille et la forme du sein. Comme elle peut améliorer la fermeté et corriger l’asymétrie. Cependant, elle ne peut pas influencer les relations ou changer d’autres aspects de la vie.

Qui n’est pas une bonne candidate

Toute personne de moins de 18 ans. En d’autres termes, les seins doivent être complètement développés avant la chirurgie. Essayer d’effectuer la chirurgie avant le développement complet peut provoquer la déformation des seins. Les femmes enceintes devraient éviter toute intervention chirurgicale inutile. L’augmentation mammaire consiste à apporter des changements aux tissus qui sécrètent le lait. Les mères qui allaitent doivent attendre six semaines après le sevrage avant d’être opérées

Les femmes dépensent des milliers d’euros pour augmenter le volume de leurs seins. Toutefois, certaines investissent de l’argent pour les réduire.  

Indépendamment des effets négatifs de la macromastie, le terme médical pour les seins trop volumineux, les assureurs considèrent cela comme une intervention purement esthétique sauf si les patientes rencontrent une longue liste de symptômes.

Toutefois, malgré les difficultés d’assurance, les réductions mammaires ont augmenté de 157% entre 1997 et 2013, Pour l’anecdote, Brian Labow, le directeur de l’hôpital pour enfants de Boston, dit qu’il a vu une augmentation chez les adolescentes qui veulent des réductions mammaires au cours des 11 dernières années. Il avait l’habitude de voir deux ou trois adolescents par an pour les symptômes de la macromastie. Maintenant, il en voit plus de 100, bien que tous n’optent pas pour une chirurgie.

Les causes de la condition

Les médecins ne savent pas pourquoi plus de femmes et en particulier plus de jeunes femmes, optent pour des réductions mammaires. Certaines études suggèrent que les gens atteignent la puberté plus tôt. Par ailleurs certaines conditions comme l’obésité influencent leurs corps ainsi que la taille de leurs poitrines. Et puis il faut rappeler que l’œstrogène environnemental est en cause. En effet, les œstrogènes environnementaux souvent appelés xéno-œstrogènes sont des substances qui imitent l’hormone que notre corps produit naturellement. Cette hormone influence la taille des seins.

En effet, l’œstrogène artificiel ou synthétique ainsi que d’autres produits chimiques se trouvent souvent dans les pesticides, le plastique, les produits alimentaires et la viande d’animaux. L’objectif de l’utilisation de ces produits est d’accélérer la croissance. Par conséquent, tous cela impacte d’une manière directe ou indirecte le corps humain.

Un certain nombre du personnel du corps médical a exprimé son inquiétude quant à la façon dont certaines cliniques et chirurgiens utilisent des emojis pour promouvoir les interventions chirurgicales esthétiques sur les médias sociaux. Les opposants de cette approche appellent à une meilleure prise de conscience de l’impact des médias sociaux sur l’image de soi et la quête de la perfection corporelle. Ils affirment que beaucoup de jeunes ont des images irréalistes et par conséquent, ils exigent des résultats irréalisables.

Les chirurgiens ont également souligné les inquiétudes suscitées par les comptes rendus des médias sociaux sur des cliniques partageant des emojis tristes sur des photos de patients préopératoires, puis des smileys sur des images post-opératoires des chirurgies mammaires.

La réglementation du secteur

Cette forme de promotion sur des plateformes comme Instagram est “irresponsable” dans le sens qu’elle peut suggérer que les gens sont meilleurs après une chirurgie. De plus, il s’agit dont l’évaluation est estimée à environ 4 milliards d’euros. Par ailleurs, un tel chiffre exige la réglementation du secteur de la chirurgie esthétique.

Les mamelons des femmes doivent être dissimulés sur Instagram pour se conformer aux règles de la communauté sur la nudité. Certaines cliniques utilisent des fleurs, des cœurs ou des cercles colorés pour se conformer à cette norme. L’autorité publicitaire ou le Bureau de vérification de la publicité n’interdit pas l’utilisation d’emojis. Cependant, il faut que les cliniques soient responsables dans leurs publicités sur les médias sociaux, surtout si elles sont susceptibles de séduire les jeunes.

Les règles et les conseils en matière de publicité reflètent le fait que la chirurgie esthétique peut avoir un impact physique et, parfois, psychologique sur les patients. Les annonces pour cela doivent être socialement responsables (y compris celles apparaissant dans les médias sociaux). En outre, l’objectif ne doit pas cibler la banalisation de la décision de subir une intervention chirurgicale. Bien que l’utilisation d’emojis dans les publicités en chirurgie esthétique ne soit pas, en soi, interdite, la protection des personnes jeunes et potentiellement vulnérables doit être au cœur des normes publicitaires.

Le Bureau de vérification de la publicité a déclaré qu’il prend au sérieux toute préoccupation concernant des publicités potentiellement irresponsables ou nuisibles pour ce type d’intervention. Toutefois, il a déclaré qu’il ne peut pas commenter des exemples spécifiques lorsqu’on lui demande si les emojis utilisés de cette manière pourraient potentiellement être irresponsables.

Interdiction des photos avant-après au Japon

Le ministère de la Santé au Japon prend des mesures plus audacieuses et plus sévères. En effet, il a été déclaré que le ministère de la santé va officiellement interdire aux institutions médicales d’utiliser des photos avant-après des patients dans des publicités de chirurgie esthétique. L’interdiction sera mise en vigueur à partir du mois juin.

Les images avant et après seront autorisées pour les réunions académiques parce que cette utilisation n’influence pas d’une manière directe la décision des patients. La loi médicale du pays interdit la publicité mensongère et trompeuse. Mais, il est difficile de déterminer si les photos prises avant et après les procédures cosmétiques ont été manipulées.

Le plan d’interdiction est intervenu après que le groupe d’experts du ministère eut discuté de questions concernant les images avant-après à la demande de la Commission de la consommation du Bureau du Cabinet qui demandait l’examen des règlements sur les annonces. L’interdiction vise à réglementer les établissements médicaux qui utilisent les photos dans la publicité pour attirer les clients sans offrir une image complète des risques.

Le cancer du sein affecte 1 femme sur 8 au Royaume-Uni. Il représente près d’un tiers des cancers subis par les femmes. Par conséquent, une mastectomie est généralement une opération de sauvetage. Apprendre à s’adapter à un nouveau corps est aussi important que la guérison du cancer. Heureusement, il existe des traitements qui permettent de restaurer la poitrine et la silhouette.

Les implants reconstructifs

Les implants sont un moyen de restauration chirurgicale des seins après une mastectomie. L’intervention est simple. Cependant, les patientes ont très peu de tissus mous après une mastectomie. Chose qui impacte le résultat esthétique de l’intervention.

La nature de la reconstruction d’un implant dépend de la forme des seins. Nous savons tous à quoi ressemblent les implants mammaires : ils sont plus hauts que les seins naturels et ont tendance à rester sur place quand en position allongée. Alors, comment un implant symétrique ressemblera naturel ?

En cas de double mastectomie, les implants mammaires seront symétriques certes mais, les risques de complications comme la contracture capsulaire (l’endroit où le tissu cicatriciel se forme autour de l’implant peut se resserrer et durcir), ce qui pourrait nécessiter une révision chirurgicale de correction.

Remplacement de tissu

La reconstruction mammaire utilisant les tissus autologues est une autre option. Connu comme une procédure à “lambeau libre”. Des tissus prélevés du corps de la patiente. Ce type de chirurgie est le plus susceptible de laisser un résultat naturel.

Bien sûr, il existe certains risques comme l’échec, où l’endommagement des tissus transférés. Ceci est généralement dû à des raisons techniques et peut parfois être corrigé.

Le traitement des séquelles après un traitement conservateur contre le cancer du sein peut être difficile. Le lipomodelage, bien que controversé au début, est une technique sûre qui peut aider dans le traitement des déformations du sein sans un impact important sur la surveillance de l’imagerie. Selon la gravité de la déformation, une ou plusieurs séances de transfert de graisse peuvent être nécessaires. La technique est facile et reproductible pour atteindre un résultat final naturel avec une consistance normale du sein, sans cicatrices.

Utilité

La reconstruction mammaire complète avec greffe de graisse est une technique attrayante car elle n’ajoute pas de de corps étranger. 100% autologue, il s’agit d’une chirurgie à plusieurs étapes qui nécessite l’équilibrage du sein controlatéral.

La candidate idéale est une patiente avec de petits seins et qui a suffisamment de sites donneurs de graisse pour assurer 4 ou 5 séances de lipomodelage. La reconstruction mammaire avec greffe de graisse seule dans la reconstruction mammaire totale a des indications très limitées. Le lipomodelage associé à d’autres reconstructions autologues donne de très bons résultats.

Lipofilling et cancer

Le but de la chirurgie mammaire conservatrice est d’exciser le cancer avec des marges claires tout en laissant un résultat esthétique agréable. Bon nombre de femmes qui ont le cancer ou ont des volumes mammaires limités obtiennent de mauvais résultats esthétiques. La chirurgie mammaire conservatrice avec remplacement immédiat du volume par lipofilling ou transfert de graisse autologue est une technique réussie.

Les greffe de graisse autologue est un traitement couramment utilisé pour corriger certaines difformités de la poitrine comme le sein tubéreux ou l’asymétrie mammaire, etc.

La chirurgie d’augmentation, de réduction ou de reconstruction utilisant un implant mammaire en silicone représente le début d’une nouvelle étape de la vie pour une femme.  Cela apporte énormément de satisfaction chez le gente féminine en améliorant leur qualité de vie.

Les implants mammaires en gel de silicone fournissent un résultat naturel et agréable. Développés sur la base d’une technologie haut de gamme, ils sont composés d’une enveloppe en élastomère remplie de gel de silicone haute performance et cohésif. Cela garantit l’élasticité de l’implant et fournit des formes stables à la poitrine.

La communauté scientifique reconnait que l’implant mammaire n’a pas de limite de durée de vie. Toutefois, un suivi clinique périodique est recommandé aux patientes qui se sont refaites les seins. De plus, les patientes doivent être averties de l’éventuelle possibilité de retirer ou de remplacer leurs implants.

Parallèlement, les fabricants des prothèses mammaires déclarent une période moyenne de dix ans comme la durée de vie prévue. Mais, ce délai peut être réduit ou allongé selon les cas des patientes.  Le suivi clinique des patientes est recommandé sur une base annuelle. Les techniques actuellement disponibles pour évaluer l’intégrité des implants sont : la mammographie, l’échographie et l’imagerie par résonance magnétique.

Chirurgie reconstructive du sein

Les implants sont également utilisés en chirurgie de reconstruction mammaire pour aider le corps à retrouver un aspect naturel et à corriger les séquelles des blessures. La forme en “goutte d’eau” des implants imite parfaitement l’anatomie de la forme originale du sein avec une belle projection. La diversité des modèles proposés par les fabricants des prothèses mammaires convient à de nombreuses patientes permettant un résultat plus harmonieux.

 

Pour de nombreuses personnes, la présence du mamelons inversés peut  avoir un impact désagréable. Nous tentons de mettre en évidence les causes des mamelons inversés, le traitement chirurgical.

20% de la gente féminine ont les mamelons inversés. une condition qui est également présente chez certains hommes. Pour la majorité des patients, le problème est présent depuis la puberté et n’indique aucun problème médical.

Qu’est-ce qui provoque la condition ?

Les mamelons inversés peuvent être retirés dans la poitrine ou être à plat sur la surface des seins. Ils résultent d’une malformation au niveau des conduits du lait. La condition peut également survenir après la grossesse en raison d’une insuffisance ou une réduction des tissus mammaires qui provoque le retrait des mamelons vers l’intérieur.

Les niveaux d’inversion du mamelon

La gravité de l’inversion des mamelons est évaluée sur une échelle de 1 à 3. Le niveau d’inversion sera évalué par votre médecin lors d’une première consultation avant de décider du meilleur plan d’action.

Niveau 1 : parfois appelé « les tétons timides », le niveau 1 est un niveau mineur d’inversion.

Niveau 2 : le mamelon reste inverti à tout moment, mais peut être retiré sans trop de résistance.

Niveau 3 : c’est le niveau le plus sévère. Le mamelon restera inversé malgré les tentatives de le stimuler. Ceci est généralement le résultat d’une cicatrisation ou d’une constriction tissulaire.

La chirurgie du mamelon

Il existe plusieurs techniques chirurgicales pour corriger les mamelons inversés. La chirurgicale est réalisée en ambulatoire et est considérée comme une simple intervention. Les patientes peuvent quitter l’établissement hospitalier dans les deux heures suivant une intervention de correction du mamelon inversée.

La chirurgie vise à améliorer l’apparence du sein en remodelant le mamelon et l’aréole tout en conservant la sensibilité du mamelon. Toute option chirurgicale impliquera une petite incision dans la base du mamelon et entraînera une cicatrisation minimale qui est à peine visible.

Après la chirurgie, un dispositif de protection et un pansement seront placés sur le mamelon. Il est conseillé de les porter pendant environ six semaines pour éviter que la pression externe n’entraîne la rétraction du mamelon.

Le Vampire lift des seins est une forme non chirurgicale d’embellissement mammaire qui n’entraîne pas de temps d’arrêt. Etrange intervention pour laquelle nous avons demandé l’avis des experts pour en savoir davantage.

Crée par le Dr Charles Runels qui considère l’intervention comme un traitement miracle pour les femmes qui ne cherchent pas un changement majeur dans la taille des seins mais, veulent un redrapage du buste avec un aspect rajeuni tout en évitant les solutions invasives. Le traitement consiste donc à injecter du plasma riche en plaquettes (PRP) dans les seins. L’intervention a fait l’objet de nombreuses discussions dans la communauté de la chirurgie esthétique.

L’avis des experts

Certains chirurgiens disent que le résultat du traitement est limité par rapport à ce que peut offrir la chirurgie conventionnelle de la poitrine. En outre, beaucoup d’entre eux sont très sceptiques.

Ça se fait comment ?

Le traitement passe par trois étapes. Tout d’abord, le chirurgien évalue la forme du sein pour déterminer où il peut être amélioré. Ensuite, il prépare le PRP pour Enfin, le PRP est injecté dans la poitrine de la patiente. Comme tout traitement impliquant l’injection de PRP, ceci est accompli en isolant les facteurs de croissance du sang.

Une fois injectés, les facteurs de croissance présents dans le PRP boostent le collagène et la circulation sanguine. Le processus active les cellules souches pour développer de nouveaux vaisseaux sanguins, du collagène et des tissu adipeux. La peau devient plus jeune avec plus de volume et de tissus adipeux pour un joli clivage qui dure 2 ans.

Les limites du traitement

Les injections de PRP améliorent la régénération nerveuse et semblent aider à la guérison des lésions nerveuses. Par conséquent, le traitement pourrait potentiellement augmenter la sensibilité du sein, des mamelons, effacer les cicatrices et les vergetures. Par ailleurs, l’absence d’élixir magique pour remodeler les seins, beaucoup de chirurgiens pensent qu’il est inapproprié et injuste d’utiliser le terme « lifting » pour nommer le traitement. C’est plutôt une publicité mensongère. Le terme « rajeunissement » devrait être utilisé à la place car l’intervention est prometteuse pour l’apparence et la texture de la peau de la poitrine.

 

La réponse rapide est que la zone du corps qui vous dérange le plus est celle sur laquelle vous devriez généralement opter pour la première intervention chirurgicale. Cependant, il peut y avoir des avantages et des inconvénients à prendre en considération. En savoir plus en réservant une consultation et en obtenant une opinion directe sur les résultats potentiels d’un spécialiste en chirurgie esthétique.

Chirurgie mammaire ou autre ?

Après la grossesse, votre corps peut prendre un certain temps pour reprendre sa forme initiale. Pour la plupart des femmes qui ont des enfants, le corps refuse simplement de « rebondir ». Et ce n’est pas à cause du manque d’essai. Plutôt, le corps ne rétablit pas entièrement sa fermeté car la grossesse, l’accouchement et l’allaitement sont des événements beaucoup plus traumatisants pour le corps féminin. Par conséquent, beaucoup de mamans s’inquiètent de l’apparence de leurs poitrines, leurs ventres et des changements vaginaux.

L’avis du chirurgien

Bien qu’elles puissent parfois subir une chirurgie du sein et une chirurgie du ventre en une seule intervention, il n’est habituellement pas recommandé pour la plupart des patients. Heureusement, le chirurgien peut apporter conseiller sur les avantages et les inconvénients de la combinaison de chirurgies, et pourquoi il est parfois préférable de faire l’un avant l’autre.

C’est tellement dûr d’être mamman !

Souvent, les seins se vident et dégonflent après l’allaitement. Par conséquent, de nombreuses femmes qui n’aiment pas l’apparence post-bébé de leurs seins auront probablement besoin de se faire redresser la poitrine et de restaurer la densité perdue des seins.

Parallèlement, pour d’autres femmes, la meilleure approche serait de réduire la taille de leurs poitrines. Les femmes sont différentes et leurs corps réagissent différemment. Certains ne se soucient même pas des changements, d’autres s’adaptent avec nouvelles formes. Il y en a celles qui sont plus déterminées à garder la même. Comme il y a celles qui ont besoin de l’intervention du bistouri.

Aujourd’hui, grâce à l’effet du trio Kardashian, tout le monde s’intéressent au lifting, aux implants et au transfert de graisse pour améliorer l’apparence de la poitrine.

Bien que les médecins assistent à une augmentation des demandes de la part des patientes pour les traitements esthétiques non invasifs.

Augmenter ou ne pas augmenter sa poitrine ?

Pour la plupart des patientes, la planification de la chirurgie d’augmentation mammaire est assez simple. Cependant, si vous avez plus que 40 ans et vous étiez déjà enceinte ou avez perdu beaucoup de poids, vous devrez peut-être planifier un lifting des seins.

Au cas où, l’affaissement des seins n’est pas sévère, seuls les implants mammaires peuvent fournir l’aspect galbé de la poitrine. Cela est particulièrement vrai lorsque les implants sont placés sous le muscle. Si une patiente a un affaissement minimal, le placement des implants sous la poitrine assurera des résultats naturels avec plus de fermeté.

Plus petits plus jolis

Il semble que de nos jours, les femmes réduisent la taille de leurs implants ou les suppriment complètement. En effet, des centaines de milliers de femmes visitent des forums de suppression des implants mammaires en ligne pour mieux s’informer. Beaucoup de ces femmes avaient leurs implants placés à un moment où la culture semblait exiger des formes plus volumineuses.

Le retrait des implants ou l’échange est une chirurgie très sollicitée par des femmes âgées entre 35 à 50 ans. Une tendance en très motivée par les nouveaux standards de l’esthétique.

Qu’est-ce qu’une coque et quels sont ses risques ?

La coque apparait suite à la présence de prothèses mammaires.

Elle touche en général un seul sein et survient après l’intervention.

Cela se passe en quatre étapes :

Etape numéro 1 : Le sein est normal.

Etape numéro 2 : Le sein devient plus ferme que la normale.

Etape numéro 3 : Rétraction du sein sur l’implant en le rendant mobile.

Etape numéro 4 : Le sein est désormais douloureux et dur.

Quelle est la fréquence de leur apparition après la pose d’implants mammaires ?

Le risque de leur apparition suite à l’intervention de la pose de prothèses mammaires se situe entre 3 et 5 %.

Seuls les cas 3 et 4 cités plus haut et qui sont dans la plus part des cas rarissimes nécessitent une chirurgie mammaire secondaire.

Par ailleurs, il a été démontré que les implants mammaires à surface rugueuse et ceux insérés derrière le muscle avaient moins de risques de laisser apparaitre des coques sans oublier que leur évolution reste toujours imprévisible (elles peuvent survenir quinze jours ou même deux ans après l’intervention).

Quel est le traitement adéquat ?

Le traitement est préventif au départ et consiste à masser régulièrement les seins pendant une durée approximative de deux minutes et cela en commençant après quinze jours de l’intervention

Par contre, si la coque est installée et qu’elle est aux stades 3 et 4 comme cité ci-dessus, une ré intervention s’avère nécessaire dans ce cas afin de la retirer ce qui est indispensable et de remplacer le ou les implants.

Et enfin, l’apparition des coques est un phénomène très rare, donc il est conseillé de faire en sorte d’appliquer un traitement préventif qui se résume à un massage des seins sans oublier de consulter votre chirurgien à la moindre complication.

 

Durant son parcours de la vie, la poitrine d’une femme subit de divers changements. A un jeune âge, la poitrine est une source de séduction et un symbole de féminité. Par la suite, après l’accouchement, elle devient une source de subsistance pour une personne minuscule, assez volumineuse pour dégonfler plus tard et finir affaissée.

Tictac, le temps ne s’arrête pas !

En outre, tout le processus de vieillissement peut être vu, dans toute sa gloire déprimante, à travers les seins d’une femme. Les décennies ne sont pas toujours gentilles provoquant ainsi le désarroi des femmes.

 

La taille et la forme de la poitrine féminine est, en grande partie, le reflet de l’horloge biologique qui est soumis à un contrôle hormonal.  Par ailleurs, son apparence change. En effet, deux ans après le début de la puberté l’œstrogène stimule le développement et la croissance des tissus glandulaires gras et suspensifs qui composent le sein. Cela se poursuit pendant environ quatre à six ans environ jusqu’à l’établissement de la forme finale de la poitrine taille, volume et densité.

Autres éléments vectoriels

Il n’est pas juste de voir sa poitrine maigrir suite à une perte de poids. Ce n’est nullement la première partie qui gagne du volume lors d’une prise de poids. Toutefois, la taille et la forme du sein seront principalement affectés par des fluctuations pondérales reflétant la quantité de graisse dans la poitrine.

Les changements hormonaux associés à la grossesse augmentent également la taille de la poitrine en raison de l’hypertrophie des organes causée par la prolactine et la production du lait maternel. Chose qui entraîne des vergetures et la ptose mammaire.

 

À la ménopause, l’atrophie du sein se produit. La diminution de l’œstrogène engendre le rétrécissement du volume des seins. Heureusement, les chirurgies mammaires permettent de rétablir la forme de la poitrine. Par conséquent, il ne faut pas hésiter à demander conseils auprès de votre médecin.

98% des femmes qui ont subi une chirurgie d’augmentation mammaire affirment que les résultats ont atteint ou dépassé leurs attentes. Toutefois, il existe différents scénarios dans lesquels une femme peut choisir de retirer ou de remplacer ses implants mammaires. Par ailleurs, en raison de facteurs postopératoires tels que l’activité physique et le tissu cicatriciel, une chirurgie mammaire de révision n’est pas toujours prévisible.

Si les résultats d’une chirurgie d’amélioration du sein sont insatisfaisants ou si les résultats sont compromis par une rupture de l’implant, une ondulation ou un autre événement malheureux, les méthodes non chirurgicales sont généralement inefficaces. Dans ces cas, un remplacement des implants mammaires, ou un transfert de graisse peuvent être nécessaires pour retrouver le volume et la forme souhaités du sein.

Cependant, en ce qui concerne les révisions du sein, une distinction doit être faite entre ce qui est nécessaire et ce qui est souhaité. La révision ou le remplacement des implants mammaires n’est vraiment nécessaire que si une femme a un problème avec ses implants mammaires.

Mais certaines femmes décident de subir une deuxième intervention pour changer leur taille ou même opter pour une révision complète pour changer le type d’implant (gel salin ou silicone). Cela donc, leurs permet éventuellement d’ajouter d’autres chirurgies telles que le lifting des seins.

En d’autres termes, il existe de nombreuses raisons pour qu’une patiente opte pour une chirurgie de révision.

Si vous avez le syndrome de la Pologne ou une différence de taille ou de forme entre vos seins, cela peut être amélioré avec une intervention chirurgicale. Le traitement peut inclure un lifting des seins, une réduction ou un également une augmentation mammaire.

Correction de l’asymétrie mammaire

Il est très commun d’avoir une légère différence dans la forme et la taille de vos seins. D’autres parties de notre corps ne sont pas symétriques et c’est aussi le cas avec le tissu mammaire. Dans la plupart des cas, cela t n’est pas aussi grave pour envisager de subir une intervention chirurgicale.

L’une des causes connues des seins asymétriques est le syndrome de la Pologne. La pathologie entraîne une réduction de la taille de l’un de vos seins et parfois du muscle thoracique sous-jacent et de la cage thoracique sous-jacente. On pense que cela est dû à une insuffisance sanguine dans la zone du sein pendant l’enfance. Il est connu d’affecter le côté droit plus fréquemment que le gauche et est en fait plus fréquent chez les hommes. Cependant, la condition est plus détectable chez les femmes en raison du volume de leurs poitrines. Le syndrome de la Pologne peut également être associé à des anomalies dans le bras et la main sur le côté affecté. La plupart des personnes qui éprouvent une asymétrie mammaire ne souffrent pas de ce syndrome et la cause de l’asymétrie est réellement inconnue.

Si vous craignez que vos seins soient asymétriques, n’hésitez pas à chez un chirurgien plasticien pour discuter de ce qui peut être fait pour améliorer votre cas. L’asymétrie mammaire n’est pas considérée comme un trouble dangereux, à moins que vos seins n’aient récemment développé d’asymétrie. Si vous avez remarqué un changement récent de la forme de votre sein ou une décharge de votre tétine, nous vous conseillons de prendre rendez-vous avec votre médecin généraliste.

L’impact de la condition sur votre vie

Avant la correction de l’asymétrie de la poitrine, la pathologie provoque de la détresse et de l’embarras chez ces patients. En outre, améliorer la symétrie de vos seins avec une chirurgie esthétique peut vous faire sentir mieux. Vous ne seriez plus limitée à certains styles de vêtements pour camoufler la différence de taille ou de forme de vos seins.

Certes, l’asymétrie mammaire varie d’une patiente à une autre. Par ailleurs, il est suggéré de déterminer vos objectifs avant de subir la chirurgie en répondant à certaines questions comme le volume idéale que vous préférez, si vous êtes satisfaites de la position de vos tétons et si vous trouvez que vos seins sont de forme normale.

Selon vos réponses à ces questions, vous pourriez avoir besoin d’une intervention chirurgicale sur l’un de vos seins. Cela donc peut impliquer soit une réduction mammaire ou une augmentation du sein qui manque du volume ou également un lifting du sein si votre tétine est dans une position basse.

Votre chirurgien discutera des options les plus efficaces pour votre cas. Chose qui vous permettra de décider si la chirurgie vous convient.

Au sein de notre établissement hospitalier, vous êtes toujours notre priorité. Par ailleurs, nous avons donc développé une charte de sécurité de la chirurgie mammaires que toutes nos équipes et chirurgiens non seulement respectent mais, aussi pour vous assurer de recevoir les meilleurs soins complets à chaque étape de votre expérience avec nous.
Depuis votre premier contact avec votre conseiller patient, nous serions à votre disposition pour vous écouter et vous assurez que vous n’auriez pas de regrets.

Processus de consultation et de soins

Comme nous voulons toujours être sûre que votre décision de vous refaire les seins chez nous émane de votre propre gré. Nous insistons à vous accorder sur une période de réflexion avant toute intervention. Cela donc est pour vous laisser le temps dont vous auriez besoin pour considérer vos options et prendre votre décision finale sans la moindre pression.
Nous savons que vous cherchez le meilleur. Par ailleurs, nous insistons sur l’utilisation des implants fabriqués par des laboratoires renommés et de confiance tels que Polytech Health, Mentor, Allergan, Sebbin, etc ainsi que leurs partenaires.

Traditionnellement, les implants mammaires ont été insérés manuellement. Cependant, tous les implants peuvent maintenant être passés à travers un entonnoir stérilisé puis placés directement sous la peau ou les muscles avec un minimum de contact manuel. Cette technique réduit les incisions et la pression nécessaire pour insérer des implants en atténuant à la fois les ecchymoses sur les tissus mammaires aux alentour.

Nous avons établi des normes élevées pour nous-mêmes afin d’être toujours conforme au Registre des implants mammaires et atteindre les niveaux les plus exigeants.

Pour garantir votre sécurité, nous enregistrons toutes les utilisations de l’implant et collaborons avec nos hôpitaux pour se conformer au Registre des implants mammaires.

Pour plus d’informations sur les chirurgies des seins que nous réalisons, veuillez en parler avec nos experts conseillers patients.

Et oui ! Vous n’aurez plus besoin de travailler hard dans la salle de muscu pour avoir des mollets d’athlètes. Cela nécessite simplement la pose d’implants. Toutefois, cette correction chirurgicale est également recommandée pour corriger les malformations congénitales ou certaines blessures. Il s’agit d’une chirurgie à faible risque dont beaucoup de patients masculins s’y intéressent.

Les caractéristiques des implants pour mollets

 

Tout comme les implants utilisés pour l’augmentation mammaire ; les implants de mollets existent sous des formes et de tailles différentes dont les avantages et les inconvénients sont toujours discutables.  Parmi ceux-ci, les implants en gel de silicone qui sont les plus fréquemment utilisés.

Ces derniers ont les mêmes caractéristiques qu’un muscle tonique et sportif. Souples mais solides et très résistants aux fortes pressions créées par des activités intensives. De plus, ces implants peuvent être sculptés dans des formes personnalisées avant la chirurgie pour s’adapter même aux muscles asymétriques.

Dites au- revoir aux mollets de coq

 

L’implant est placé à travers une poche que le chirurgien créé entre le muscle et le fascia. Les patients hommes les hommes sont plus susceptibles de demander une augmentation assez importante des mollets médians et latéraux.

Les hommes et les femmes n’ont pas les mêmes exigences bien qu’il s’agit de la même technique chirurgicale. Cependant, 98% des femmes et 75% des hommes sont extrêmement satisfaits de la chirurgie de l’augmentation du muscle gastrocnémien. Les bodybuilders placent 2 implants par jambes pour une augmentation optimale de circonférence.

La laryngoplastie également appelée chirurgie des cordes vocales est une intervention qui combat les changements liés à l’âge en resserrant les cordes vocales. C’est comme un lifting, mais pour votre voix !

De rouille et de cordes

Alors, pourquoi un lifting des cordes vocales ? Eh bien, comme toutes les autres parties du corps, les cordes vocales sont aussi influencées par le vieillissement. Constituées de collagène, graisse et muscle, les cordes vocales s’affaiblissent au fil du temps. Tout comme la peau de votre visage.

 

 

Divers facteurs peuvent contribuer au vieillissement de la voix y compris la génétique, la santé générale, ainsi que le style de vie comme le tabagisme et la consommation excessive de l’alcool. Certaines maladies et conditions médicales peuvent également provoquer le vieillissement prématuré de la voix, l’enrouement et le manque de portée vocale.

Les médecins et les spécialistes de la voix peuvent utiliser des charges injectables. Et oui, les mêmes produits utilisés pour le remplissage des rides et des sillons du visage. Les implants peuvent également être introduits par des incisions effectuées dans le cou, rapprochant les plis vocaux pour avoir une voix plus jeune certes, plus puissante et plus claire.

Lire la suite de