Son livre « Mon petit cœur de beurre » a vu le jour ce mercredi 24 Mai pour raconter à ses fans ses débuts dans l’univers de la musique. La chanteuse française Nata­sha St-Pier a révélé plusieurs détails et secrets sur sa vie personnelle et professionnelle.

Contrairement à plusieurs de ses consœurs, la jeune artiste n’a pas eu honte de révéler qu’elle a succombé à la chirurgie esthétique, tout en expliquant les circonstances de cette aventure. En effet, elle a avoué qu’elle a pris la décision de se faire ses seins par la pose de prothèses sous la pression de son impré­sa­rio.

La chanteuse était vraiment très jeune, quand son agent Guy Clou­tier lui a mis la pression et l’a presque forcée pour se faire opérer les seins et «pour rentrer dans le moule», comme l’a expliquée Natacha dans son témoignage. Elle a indiqué qu’elle a pu refuser cette proposition «insistante», mais elle était tout juste majeure (à 18 ou 19 ans), donc elle a accepté de se faire poser des implants pour agrandir sa poitrine, bien qu’elle n’était pas à l’aise avec.

Dans son livre, elle a expliqué les circonstances de ce traitement chirurgical pour agrandir ses seins. «Cette proposition m’avait été faite de manière pas très délicate», selon ses dires. Son agent Guy Cloutier lui répéta toujours « Natasha, t’as vraiment pas de seins ! Avec une grosse poitrine et un profond décolleté, tu cartonnerais ! ». Bien qu’elle ne fût pas très convaincue par cette histoire, Natacha a accepté de recourir à cette intervention mammaire.

Plusieurs années plus tard, et quand elle avait 32 ans, la jeune chanteuse française n’a pas hésité une seconde à retirer ses prothèses pour revenir à ce qui lui convient le mieux : le naturel.

Dans «Mon petit cœur de beurre», Natacha a également parlé des problèmes de santé de son bébé Bixente, né avec une malformation cardiaque, et qui a subi une opération à cœur ouvert. Natacha a affirmé que son bébé va très bien, et qu’il pourra désormais mener une vie normale.

L’intérêt pour l’utilisation de transplantation de graisse autologue à des fins de reconstruction mammaire et cosmétiques date depuis les 3 dernières décennies. Cependant, l’injection de tissu adipeux dans le sein a été soumise à trois facteurs limitatifs. Premièrement, l’injection de graisse dans la poitrine pourrait entraîner nécrose de graisse, une formation de kystes et des indurations qui pourraient être confondues avec des implications oncologiques. Deuxièmement, le degré de réabsorption du tissu adipeux injecté est imprévisible. Troisièmement, l’inadaptation de l’approche chirurgicale, le lipofilling mammaire, à toutes les patientes.  D’où, la récurrente interrogation :Implants ou injection autologue, quelle méthode choisir ?Lire la suite de

La première utilisation de la chirurgie du transfert de graisse pour remplacer les implants date depuis environ 100 ans. Au début, certaines chirurgies comme le transfert de graisse ou la liposuccion ont étaient critiquées. Les risques de complication et de décès étaient fort élevés à l’époque. A présent, plusieurs chirurgies peuvent être combinées suite au consentement du patient pour assurer le meilleur des résultats pour un lipofilling des seins ou autre partie du corps.

Certes, la norme pour l’augmentation mammaire reste la pose des implants. Cependant, pour les patientes qui refusent d’introduire un objet étranger dans leurs corps de crainte d’avoir des complications comme la dureté qui se forme autour de l’implant ou la distorsion du sein chez les patients à peau mince. Toutefois, beaucoup de patientes les portent sans problèmes.

Avantages

Par ailleurs, une augmentation ou une reconstruction mammaire idéale sera toujours réalisée avec l’usage des propres tissus de la patiente. Cela donc est possible grâce à l’évolution des techniques de transfert de graisse, de la liposuccion et le lipofilling pour mieux reconstruire le sein.

Si les cellules graisseuses sont soigneusement placées sous la peau dans le tissu mammaire, les cellules adipeuses vont prendre et croître et augmenter le volume du sein. Cependant, il est bon à savoir que cette technique ne peut pas être adaptée à toutes les patientes car elle dépend de leurs objectifs après la chirurgie réparatrice et esthétique des seins.

Mise en garde

 

technique de lipofilling des seins

Les patientes qui envisagent de subir ce type de plastie doivent faire une mammographie et une échographie avant la réalisation de l’intervention et par la suite continuer à se faire des examens de contrôle à travers des mammographies. Pendant les années qui suivent. Cela donc est pour éviter les complications post-opératoires.
Le lipofilling mammaire est une chirurgie reconstructrice assez sollicitée et recommandé aux patientes atteintes par le cancer des seins. Pour ne pas nuire à un tel grand potentiel, elle doit être réalisée par des chirurgiens compétents dans des établissements hospitaliers de confiance. De ce fait, une consultation approfondie avec le médecin traitant est indispensable avant toute prise de décision d’entreprendre un traitement.Save

Save

Lire la suite de

On sait tous que, pour relancer leurs trafics, les médias lancent des intox. Cela éveille la curiosité des gens et les incite à partager l’information sur les réseaux sociaux. L’une des rumeurs activement partagée sur le web ces derniers temps évoque une relation amoureuse entre Pamela Anderson et Julien Assenge, le célèbre fondateur de WikiLeaks. En comparaison avec d’autres rumeurs bien tissées, il semble que celle là est complètement ratée. Alors que Pamela semble seulement intéressée par le sexe, Julien lui est un génie, un homme fort qui a fait tomber des gouvernements. À ce jour il est bloqué à l’ambassade de Londres, à cause d’un mandat d’arrêt international émis contre lui.

Pamela est-elle amoureuse de Julien Assenge ?  

poitrine attirante grace à chirurgie seins tunisie

Le Journal Paris match rapporte que le cyber-militant passe son séjour à l’ambassade de l’Équateur dans des conditions idylliques. Il peut recevoir plusieurs personnalités comme Pam, qui ne cesse de multiplier les visites depuis 4 mois. À chacune de ses venues, la star Canadienne se présentait en tenu sexy. Elle n’hésite pas à montrer son décolleté généreusement crée par  la chirurgie des seins.

Elle prétend être énormément inquiète pour sa santé. Lors de l’une de ces dernières interviews, elle confie que le  célèbre Hackeur a perdu du poids à cause de la pression qu’il continue à subir. Elle ajoute aussi qu’elle est fière de lui rendre visite régulièrement et qu’elle adore voir son sourire. Pour elle, Julien est victime d’une grande injustice. C’est un grand homme qui mérite être honoré et non d’être traité comme un criminel.

Pamela est tombée sous le charme de Julien Assenge. Il n’y a aucun doute sur ce point. L’homme jouit d’une allure charismatique et d’un charme irrésistible. À 47 ans, la star d’«Alerte à Malibu» ne réussit pas à dissimuler son faible pour lui. De plus, sortir avec une telle personnalité fait le buzz et attire les projecteurs. Qu’elle soit follement amoureuse de lui n’est pas très étonnant. Mais, penser que cet amour est vraiment partagé par Julien n’est pas assez convaincant. Le couple semble oxymore et on n’arrive pas à gober le fait qu’il existe réellement une histoire d’amour entre Pamela Anderson et Julien Assenge.

 

 

La réponse de Julien Assenge

Dans une interview accordée à la radio australienne, Julien Assenge répond à la question « quelle est la nature de votre relation avec Pamela Anderson ? » d’une manière très vague. Il stipule qu’il trouve Pamela belle et intelligente, qu’il aime bien la voir et qu’il n’aime pas divulguer des informations sur sa vie privée. Julien et Pamela sont-ils vraiment amoureux l’un de l’autre ou bien ils sont juste des amis ?

Le culte de la beauté peut conduire les gens à une métamorphose totale ou partielle. Quand on commence à vouloir des lèvres pulpeuses ou juste donner un coup d’éclat à son visage, la chirurgie ou la médecine esthétique est alors envisagée.

Avantages de la chirurgie esthétique

Nul ne peut nier les bénéfices d’ordre physique et esthétique des interventions chirurgicales ou des actes médicaux ainsi que le bénéfice psychologique qui en découle. Plusieurs patientes se déprécient carrément et n’osent même plus être à leur aise devant leur conjoint à cause d’un relâchement cutané prononcé des suites d’une fluctuation de poids ou de grossesses. Elles se déprécient, alors, à cause de leurs seins tombants et perdent leur confiance en elles. Mais grâce à la chirurgie des seins, qui fait partie des interventions esthétiques les plus pratiquées de nos jours, elles retrouvent leur féminité bafouée par l’allaitement ou la vieillesse et plus d’assurance.

Selon le cas de chaque patiente, les chirurgies les plus courantes sont l’augmentation des seins par pose d’implant ou par injection de graisse autologue, nous avons aussi le lifting mammaire, ou la réduction des seins qui peut résoudre en plus d’un problème esthétique un problème physique et fonctionnel.

Finie l’époque des starlettes toutes maigres

Finie la dictature du corps maigrichon à la limite anorexique des mannequins, c’est désormais fini l’ère des femmes sans forme qui servent de porte manteau dans les défilés. Et heureusement pour les « mode-addicted » qui n’arrivaient plus à suivre ce dictat pour être comme les top modèles. Aujourd’hui la femme s’impose avec ses rondeurs, et ceci a été insufflé par des stars comme Jennifer Lopez, Beyoncé qui ont démocratisé les formes généreuses. Désormais, même les femmes qui ont de petits seins ou de petites fesses osent maintenant la chirurgie esthétique pour galber leurs corps et avoir plus de volume là où il faut.

Chirurgie esthétique et bien-être à la portée de tous

Que ce soit pour rafraîchir son teint par un lifting ou pour réduire son tour de taille par une liposuccion ou encore pour augmenter le volume de ses seins ou de ses fesses, les chirurgies esthétiques sont de plus en plus pratiquées dans un cadre des plus professionnels et à des prix concurrentiels. De plus en plus de cliniques, jouissant d’une renommée mondiale grâce à l’expertise des chirurgiens qui y opèrent et le matériel à la pointe de la technologie, vous assurent un rapport qualité prix des plus satisfaisants.

Les interventions d’augmentation mammaire sont parmi les plus pratiquées, en France et dans le reste du monde. Les raisons pour lesquelles les femmes choisissent cette chirurgie varient d’une femme à une autre, mais généralement partagées entre psychologique et esthétique.

Augmentation mammaire en Tunisie

Être encore une opération réelle, ce qui implique une anesthésie, il est important d’être sûre à 100% avant de prendre la décision de subir une augmentation mammaire. Voyons ainsi les avantages et les inconvénients de cette chirurgie.

C’est quoi l’augmentation mammaire ?

C’est une intervention de chirurgie esthétique qui prévoit l’augmentation de la circonférence et le volume de la poitrine. Elle est réalisée sous anesthésie locale ou totale et consiste à insérer une prothèse (ronde ou anatomique) sous le muscle pectoral, ce qui augmente le volume du sein au moins d’une taille. Il est aussi possible d’injecter la propre graisse de la femme si elle en a en surcharge, c’est la technique de Lipofilling. Ce sont les mêmes procédures que pour la reconstruction mammaire en cas de retrait provoqué par le cancer du sein (mastectomie).

Dans ces cas, nous ne recommandons pas la chirurgie :

Reconstruire la poitrine n’est pas forcément une preuve de sous-estime de soi. Bien que l’apparence physique après toute transformation de chirurgie esthétique ait des effets psychologiques sur la personne qui la subit. Selon une étude menée par l’American Journal of Epidemiology, le risque de suicide chez les femmes qui ont subi une opération d’augmentation mammaire pour des raisons esthétiques, est 3 fois plus élevé. D’où, il est toujours recommandé de recourir à un psychologue pour faire face à l’intervention de la meilleure façon.
Les cas où il n’est pas recommandé de recourir à l’intervention sont les suivants :

Fragilité psychologique : la dépression, la mauvaise alimentation, l’automutilation. Changer son apparence physique pour renforcer son estime de soi est comme se cachant derrière un doigt.

Réaliser un désir des autres : les jugements des hommes font venir le complexe, son partenaire lui a dit clairement qu’il aimerait que ses seins soient plus grands ? Y a des raisons qui peuvent affecter son estime de soi et l’amener à envisager une plastique du sein.

Limite d’âge : en raison des risques liés à l’anesthésie, pratiquant ce type de chirurgie après 50 ans est fortement déconseillé.

Les cas où l’augmentation mammaire est bénéfique :

Raisons esthétiques : pour corriger une défaillance ou une diminution du volume du sein après la grossesse ou un amaigrissement fort, l’harmonisation des seins de taille inégale, améliorer l’apparence et le volume d’une petite poitrine.

Motifs de reconstruction : après l’amputation chirurgicale due par exemple à une tumeur.

Les conditions préalables essentielles ?

Être en bonne santé, à la fois physique et psychologique, et être réaliste : Il faut garder à l’esprit qu’une fois reconstruits, les seins ne seront pas parfaits !

Avant de se jeter à l’eau :

Avant d’obtenir ses implants mammaires, il est important de bien choisir son chirurgien plasticien qui doit être en mesure d’approuver (ou rejeter) sa décision et lui rassurer en répondant à toutes ses questions, même les petites telles que comment il effectue l’opération ? Quel type d’anesthésie choisir ? Comment se déroule-t-elle la convalescence ? Quels sont les risques postopératoires ? etc.

L’augmentation des mammaires est une opération chirurgicale pour augmenter la taille des seins. Elle est généralement réalisée après une grossesse ou une chutte de poids pour restaurer le volume, la taille, la forme et la fermeté des seins. Cette procédure est réalisée pour rendre les seins d’une femme en équilibre et en proportion avec le reste de son corps.

augmentation mammaire

Considérations

Avant de procéder à la chirurgie d’augmentation de volume et taille des mammaires, le chirurgien plasticien doit examiner les seins et prendre en considération des facteurs comme le volume et la forme des seins, la qualité de la peau de la patiente et l’emplacement de ses mamelons. Si les seins sont abaissés, un lifting du sein peut également être recommandé par le chirurgien.

En outre, les attentes individuelles et les préférences personnelles aident le chirurgien, à déterminer la taille l’emplacement des incisions sur les seins. Par contre, il faut garder à l’esprit que le risque de complications est plus élevé si la taille de l’implant est grande.

Placement des implants et emplacement de l’incision

Les implants mammaires peuvent être placés soit sous le muscle thoracique, soit entre le muscle thoracique et le tissu des seins sus-jacent. Chaque choix présente des avantages et des inconvénients. C’est un choix à discuter avec le chirurgien. Il en va de même pour le choix de l’emplacement d’incision possible à travers lequel placer l’implant.

Types d’implants

Il existe deux types d’implants mammaires. Le premier type est les implants salins. Ces dispositifs ont une enveloppe en caoutchouc élastomère de silicone et sont remplis avec une solution saline (eau salée). Les avantages des implants salins sont qu’ils peuvent être insérés par une plus petite incision, ils peuvent coûter moins chers et ils sont facilement visibles si elles fuient ou se dégonflent.

Le deuxième type d’implant est appelé implant de gel de silicone cohésif. Ils sont fabriqués avec la même enveloppe en silicone, mais ils sont remplis d’un gel de silicone cohésif. Les avantages sont qu’ils se sentent souvent plus doux et plus naturel que les implants salins, mais ils nécessitent une incision légèrement plus grande et peuvent être plus difficiles à détecter s’ils se brisent ou se rompent.

Risques liés au cancer du sein

Toutes les femmes ont un risque de cancer du sein ce qui doit être pris en considération avant de prendre la décision de subir une augmentation mammaire. Par contre, les implants mammaires n’augmentent en aucun cas le risque de développer un cancer du sein, mais ils peuvent rendre plus difficile à exécuter et lire des mammographies.

Récupération et complications possibles

L’augmentation seins est généralement effectuée sur une base ambulatoire de sorte qu’il est important d’avoir un accompagnant pour le retour chez soi et la première nuit après la chirurgie esthétique des seins.

Après la chirurgie, une décoloration et un gonflement peuvent se produire, mais cela disparaîtra rapidement. La plupart des enflures résiduelles se résolvent en un mois. Après la chirurgie, vous pouvez retourner au travail dans les 3-7 jours.

Blanchiment de la peau au laser

Le blanchiment de la peau consiste à utiliser un laser pour enlever principalement les couches endommagées de la peau, les cicatrices d’acné sur le visage, etc. En fait, il est efficace en l’élimination des lignes fines autour de la bouche et des yeux (les ridules), aussi bien que le traitement des cicatrices faciales et la pigmentation inégale du visage. En fait, le laser produit une longueur d’onde de la lumière qui peut être précisée en intensité et en durée d’impulsion. Il enlève doucement les couches supérieures de la peau endommagée permettant aux cellules épithéliales fraîches de remplacer les anciennes.

médecine esthétique du visage Tunisie

Blanchiment dentaire au laser

Le blanchiment des dents au laser est un traitement esthétique réalisé par le dentiste. En effet, la procédure consiste à appliquer soigneusement un gel de blanchiment contenant du peroxyde translucide sur les dents préalablement exposée à la lumière laser qui activera le peroxyde. L’application doit être faite avec soin pour éviter le contact direct du gel avec les tissus des lèvres et des gencives, puisque cette procédure inclut une solution très forte en peroxyde.

laser en médecine esthétique

Épilation au laser

Fatiguée de la cire, l’épilation, le blanchiment et le rasage pour faire face à la croissance des poils indésirables ?  La technique d’épilation au laser est très efficace en réduction des cheveux sur le visage, le cou, la poitrine, les aisselles, les bras, la zone de bikini, les jambes et le dos.

laser en médecine esthétique

Conclusion

Enfin, le laser est utilisé efficacement dans plusieurs procédures esthétiques. En outre, les nouveaux lasers sont très précis, ce qui permet une plus grande variété d’applications. Seul un consultant certifié et qualifié en laser peut déterminer l’intensité et la durée appropriée de l’application du laser spécifique à la zone traitée. La pigmentation de la peau du patient, l’état de la peau et l’hypersensibilité au laser devraient être correctement évalués.

La liposuccion, également reconnue sous le nom de lipoplastie, est une procédure cosmétique généralement exécutée de chirurgie plastique qui vise à réduire l’aspect des protubérances laides et atteindre un physique mince et svelte. Elle est fréquemment exécutée sur l’abdomen, le dos et les fesses, également sur les cuisses, les genoux, les bras, le visage, le cou et d’autres zones de corps. Les procédures de liposuccion peuvent être exécutées seules ou en combinaison avec d’autres procédures, telles que la remontée du visage, la réduction des seins et le repli de ventre.

La liposuccion : procédure et risques

Conditions de liposuccion

Contrairement à la croyance populaire, la liposuccion n’est pas une méthode de perte de poids. Le candidat idéal pour la liposuccion est un adulte en bonne santé qui est proche de son poids idéal mais qui est préoccupé par les poches têtues de graisse qui ne répondent pas aux régimes et exercices sportifs.

Si une personne décide de subir une liposuccion, la première étape est de s’informer au maximum au sujet de cette opération esthétique et reconstituante. Après, c’est la consultation avec le chirurgien plasticien qui doit être certifié par le conseil national de la chirurgie plastique. En fait, cette certification assure que le chirurgien a subi la formation approfondie nécessaire et est fortement estimé pour ce type de chirurgie.

A la première consultation, le chirurgien discute avec le patient ses attentes et ses buts. A cette étape, il faut être honnête par rapport à son état de santé et le résultat espéré par cette intervention. Ainsi, le chirurgien décide la faisabilité de son opération, les risques et les limites de l’opération de liposuccion.

La procédure de liposuccion

La liposuccion est typiquement exécutée utilisant l’anesthésie générale, la sédation consciente ou l’anesthésie locale.

Le chirurgien injecte une solution de mouillage salin, adrénaline et un anesthésique local dans les secteurs de traitement. Salin est un mélange de sel et de l’eau qui aide à se ramollir vers le haut de la graisse pour un retrait plus facile. L’adrénaline resserre les vaisseaux sanguins pour empêcher la saignée, alors que l’anesthésique local aide à engourdir le secteur et à augmenter le confort.

Après, le chirurgien fera de petites incisions dans la peau et insérera un tube étroit connu sous le nom de canule. En déplaçant le tube dans les deux sens, le chirurgien aspire la graisse de sous la peau.

Risques de lipoplastie

Les risques de liposuccion incluent des complications, l’infection et le saignement d’anesthésie. Beaucoup de risques liés à la liposuccion peuvent être réduits au minimum en suivant des précautions avant et après la chirurgie. Par exemple, pour un fumeur, il faut arrêter de fumer avant et après la chirurgie. En outre, la prévention d’aspirine et d’autres médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens peut aider à réduire au minimum le risque de saignement pendant et après l’intervention.

La chirurgie esthétique offre plusieurs traitements et opérations qui améliorent la texture de peau pour la reblanchir ou retirer les effets non désirés des cicatrices et blessures.

chirurgie esthétique de la peau

Dermabrasion :

C’est une technique chirurgicale parfois utilisée par les dermatologues, afin de retirer la couche supérieure du derme. Elle peut nécessiter une anesthésie locale pour gratter la peau par de petites meules au niveau de l’épiderme. Typiquement appliquée à la peau du visage, cette technique peut aider à réduire l’aspect des cicatrices d’acné, des croissances de peau, des tatouages, des rides profondes, et d’autres problèmes de texture de peau. Pendant cette opération, le chirurgien plasticien utilise un dispositif spécial d’abrasion pour érafler soigneusement loin la couche de peau externe.

Retrait de chéloïde :

Une chéloïde est une croissance anormale du tissu de cicatrice formée suite à une blessure, souvent près d’une incision ou d’une blessure chirurgicale. Les cicatrices de chéloïde sont différentes des cicatrices normales parce qu’elles augmentent bien au-delà des marges normales de la blessure. Elles apparaissent dans les secteurs où la peau est soumise à une tension élevée. Il y a beaucoup de manières possibles de réparer ou enlever des cicatrices et des traitements de chéloïde qui sont souvent combinés pour des résultats meilleurs. Des habillages, les corticostéroïdes et l’excision chirurgicale sont généralement exécutés et les approches alternatives incluent la chirurgie de laser, la cryothérapie et le rayonnement.

Reconstruction après chirurgie de Mohs :

La chirurgie de Mohs est effectuée pour retirer une tumeur par petites couches jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de cellules cancéreuses. Les techniques spéciales en soin et chirurgie réparatrice de blessure peuvent être nécessaires après cette chirurgie, particulièrement quand la tumeur se trouve dans un secteur fortement évident, comme le visage.

Révision de cicatrice :

La révision de cicatrice est une technique utilisée pour améliorer l’aspect et la fonction d’une cicatrice non esthétique. Cette procédure vise à adoucir et atténuer l’apparence de la cicatrise. Le processus est souvent décrit comme une méthode chirurgicale pour remplacer une cicatrice par une autre plus petite, moins évidente et plus esthétique.

Conclusion

Ce sont des techniques qui sont reconstructrices mais qui ont des buts esthétiques pour améliorer l’apparence de la peau.

Le lifting crural ou la cruroplastie est une intervention de chirurgie esthétique de la silhouette qui permet de remodeler le tissu cutané des cuisses pour retendre la peau de cette zone.

lifting des cuisses

Que faire après une cruroplastie ?

La lourdeur des suites opératoires d’un lifting crural dépend de l’importance du relâchement cutané, donc de l’acte chirurgical (le type d’incision pratiquée).

Ainsi, l’hospitalisation à la clinique Hannibal varie entre 1 et 3 nuits. Sinon, durant les premiers jours postopératoires, le patient doit s’allonger sur le dos tout en laissant l’espace entre ses entrejambes, les sollicitations physiques et les efforts peuvent causer une ouverture des sutures et des douleurs intenses.

Toutefois, les douleurs ne sont pas importantes et peuvent être calmées par la prescription d’antalgiques. Les pansements sont changés quotidiennement car la zone contenant les incisions est humide. Pour accélérer la cicatrisation et assurer son bon déroulement (pas de brunissement), il faut protéger les cicatrices des rayons UV et éviter de fumer pendant 3 mois.

Concernant l’arrêt du travail, il varie selon la nature du travail du patient mais généralement il ne dépasse pas 3 semaines. Quant aux activités sportives, elles ne devraient être reprises qu’après 1 mois postopératoire.

En outre, l’apparition des œdèmes et des ecchymoses pendant les premiers jours après le lifting des cuisses, peut fausser les résultats et fait croire au patient que l’intervention était ratée. En effet, ces suites sont transitoires et courantes et disparaissent progressivement pour faire place à une peau crurale ferme et remodelée.

Risques et complications ?

Les problèmes les plus fréquents sont dus à l’insatisfaction des résultats où le patient ne voit pas une différence significative entre les états « avant » et « après » ou remarque une asymétrie entre les deux cuisses. Le phénomène de la cicatrisation peut tourner mal et les cicatrices peuvent devenir hypertrophiques ou chéloïdiennes. Mais généralement, si vous avez une bonne qualité de peau (épaisse et élastique), ce problème ne se pose pas.

D’autres complications plus graves peuvent survenir, comme dans le cas de toute intervention chirurgicale :

  • Phlébite, embolie pulmonaire ;
  • Hématome ;
  • Infection des cicatrices ;
  • Nécrose cutanée (stimulée par le tabagisme) ;
  • Altération ou perte de la sensibilité ;
  • Les risques peuvent être, également, liés à l’anesthésie mais c’est très rare.

Ces complications sont rarissimes surtout si vous choisissez l’un de nos chirurgiens compétents et experts en matière de chirurgie esthétique et plastique.

images-2

L’obésité est l’une des maladies de notre époque qui peut bloquer une personne et la rendre incapable de vivre normalement. Elle peut lui causer un sentiment qu’il est seul et isolé. En outre, plusieurs recherches scientifiques récentes ont prouvé que l’obésité est une des causes principales de la dépression et parfois du suicide. Trouver un moyen pour mettre fin à cette souffrance, tel que la chirurgie esthétique et reconstructrice sous la forme de la liposuccion, est un rêve pour certaines personnes sentant « l’infériorité » et la solitude.

Les zones cibles de la liposuccion ?

La liposuccion est un type de chirurgie esthétique qui vise à se débarrasser de l’excès de graisse dans différentes zones de corps. Essentiellement, cette intervention s’applique sur le cou, les cuisses, les fesses, le menton, les bras et en particulier l’abdomen.

Conditions à subir ce processus

Pour subir cette opération, le patient doit être en bonne santé, n’ayant pas un problème particulier tel que le diabète, la maladie des artères coronaires, un déficit immunitaire, etc. La personne doit aussi avoir un âge supérieur à 18 ans.

Précautions avant l’intervention

Il y a plusieurs raisons qui peuvent pousser les chirurgiens plasticiens à choisir l’intervention de la liposuccion comme solution à l’obésité. En fait, les médecins experts ont recours à utiliser la méthode de lipoaspiration de la graisse pour se débarrasser de l’obésité, mais tout en invitant le patient à la prévention qui reste un devoir nécessaire et prudent parce que la liposuccion est une chirurgie qui peut avoir des complications initiales. C’est pourquoi, ce sont quelques conseils et précautions à suivre avant ce processus :

  • Besoin d’effectuer des tests pour s’assurer de l’absence de maladie grave (diabète, maladie coronarienne, etc …).
  • Ne pas prendre de l’aspirine et toutes sortes d’anti-inflammatoires.
  • Pour les femmes, elles ont besoin de ne pas prendre la pilule avant l’opération.

Le retrait de poches sous les yeux ou la chirurgie des paupières, également connue sous le nom de blépharoplastie, est une opération pour changer l’aspect des yeux. Elle peut être effectuée sur les paupières supérieures ou inférieures ou chacune des deux.
La chirurgie peut comporter le retrait de la peau excédentaire autour des yeux, serrage du muscle sous la peau et replacement ou retrait de la graisse. Le but de cette chirurgie est d’offrir un aspect plus frais et moins fatigué à la peau autour des yeux.
images-1

Qu’implique-t-elle ?

Pour la paupière supérieure, une incision est faite dans le pli naturel de peau et donc souvent complètement cachée.
Quant à la paupière inférieure, il ne peut y avoir aucune incision de peau selon la technique utilisée mais si une incision est exigée ce sera juste au-dessous des cils.
L’opération est effectuée sous l’anesthésie générale. La chirurgie prend habituellement une à deux heures. Une hospitalisation d’une nuit peut être requise.

Quels sont ses avantages ?

Une blépharoplastie est la meilleure méthode à lisser les paupières ou les sacs abaissés sous les yeux, mais elle ne peut pas enlever les rides fines ou les pieds de corneille autour de l’œil. Les rides fines sont peuvent être traitées par les injections antirides comme le Botox…

Combien de temps faut-il pour récupérer ?

Après l’intervention, le patient doit patienter approximativement deux semaines. Il y aura également du gonflement qui diminuera considérablement pendant les deux premières semaines, et ceci continuera à réduire et s’améliorer au cours des trois mois suivants. L’onguent antibiotique est appliqué à toutes les incisions pendant deux semaines et l’onguent d’oeil est employé pour la première semaine. Les compresses fraîches pour la première semaine peuvent également aider à réduire le gonflement. Les patients peuvent compter retourner pour travailler deux semaines après chirurgie.

Combien de temps ça va durer ?

À la différence de beaucoup d’autres traitements cosmétiques et esthétiques, les effets d’une opération de blépharoplastie durent un temps très long, pour la plupart des personnes, durant leur vie.

Grâce à l’application de la science et la technologie dans la médecine, la chirurgie esthétique est devenue capable de résoudre une multitude de problèmes esthétiques et reconstructifs. C’est pourquoi, les jeunes de nos jours, particulièrement les adolescents, rêvent de subir une chirurgie esthétique pour ressembler à une célébrité. Cependant, effectuer ce type de chirurgie avant d’atteindre les 18 ans est encore illégal dans la majorité des pays du monde.

telechargement-2

Avantages de la chirurgie esthétique chez les adolescents

Il y a deux raisons principales pour lesquelles les jeunes veulent passer par la chirurgie esthétique. Premièrement, la chirurgie les rend théoriquement plus beaux. Habituellement, un adolescent souhaite corriger les parties mal proportionnées de son corps et visage comprenant un nez difformé, des oreilles saillantes, de grands seins, des seins asymétriques, ou une acné grave, etc. Après que ses caractéristiques physiques aient été corrigées, il devrait sembler plus joli et plus attrayant. Deuxièmement, avoir la chirurgie esthétique est une manière de gagner la confiance en soi. Puisque la source de son anxiété et son malaise est supprimée. Il ne se sent plus maladroit au sujet de ses aspects. Par conséquent, il gagne fréquemment plus de confiance en soi-même.

Risques de la chirurgie plastique avant l’âge de 18 ans

D’autre part, avoir la chirurgie esthétique avant 18 a également quelques inconvénients et risques. D’abord, ça augmente le risque d’affectation par des effets secondaires des cabinets de consultation. Puisque les corps des adolescents n’ont pas encore mûri à leur forme finale, donc, aller sous le couteau pour la chirurgie plastique pourrait causer quelques dangers. Par exemple, en allant sous la chirurgie esthétique, il y a une occasion qu’ils pourraient avoir une réaction contre l’anesthésie utilisée dans les opérations, qui peuvent être mortelles. En outre, la chirurgie esthétique est susceptible d’inciter des patients à obtenir les cicatrices, qui ne peuvent pas être corrigées. Ensuite, permettre à des adolescents de passer par la chirurgie plastique peut les inciter à surestimer leurs aspects physiques.

Conclusion

Enfin, en tant qu’adolescent, l’essai d’augmenter la beauté de ses seins et de son corps est nécessaire, mais il faut également essayer d’améliorer sa personnalité.