Correction nasale par injections de produits de comblement

Il existe actuellement une technique dont les patients ignorent ou connaissent vaguement. Le traitement permet de corriger certaines imperfections du nez sans avoir à subir une chirurgie.

C’est une méthode dite de « rhinoplastie médicale » qui consiste à injecter des produits de comblement tels que l’acide hyaluronique ou l’hydroxyapatite de calcium connu sous le nom commercial Radiesse.

Le traitement offre une correction immédiate de l’aspect du nez sans chirurgie ou douleur.

Présentation topographique du nez

Le nez est divisé en 3 parties distinctes qui sont :

– le dos nasal

– le lobule

– la columelle

Le dos est situé à l’arrière du nez ou au bout du nez. Il occupe les 2/3 supérieurs du nez. La peau y est suspendue par l’os du nez dans la moitié supérieure et par le cartilage dans la moitié inférieure.

Le lobule occupe le tiers inférieur du nez. Il est composé des narines sur les côtés et de la pointe du nez à l’avant. Sa composition est essentiellement musculaire et cartilagineuse.

La columelle se compose de la zone qui sépare les 2 orifices nasaux (chambres nasales). C’est la continuation de la fermeture nasale.

Le nez vu de divers angles

En raison de sa position médiane et de son volume, le nez occupe une place primordiale dans le visage.

Il peut prendre différentes formes, parmi lesquels nous citons :

– le nez « crochu » ou le nez « aigle »

– le nez avec bosse

– le nez « trompette » – le nez de « pomme de terre »

– le nez plat, court et plat ou écrasé

– le nez grec, traçant une ligne verticale directe de l’avant à l’extrémité du nez

– le nez égyptien, traçant une ligne de la glabelle (zone entre les sourcils) jusqu’à la pointe du nez.

La forme du nez peut changer avec l’âge puisque, comme les oreilles, c’est un organe qui ne cesse de croître avec le temps.

Indications de prescription du traitement

Lorsque la forme du nez doit être volontairement modifiée (rhinoplastie chirurgicale, ou médical par injections avec des produits de comblement) ou involontairement (essentiellement post-traumatique), les traits du visage seront par conséquent modifiés.

Il est donc nécessaire d’apporter des corrections au nez seulement quand il est source d’embarras complexe ou significatif pour le patient.

La technique la plus connue reste la chirurgie corrective. Cela implique une rhinoplastie qui nécessite une hospitalisation, une anesthésie générale et l’abstention des interactions sociales pendant une dizaine de jours en raison des ecchymoses et de l’enflures. Les résultats seront visibles dans quelques mois et nécessiteront rarement une chirurgie de suivi.

Il existe également une technique moins connue, actuellement appelée « rhinoplastie médicale » ou « rhino modulation ».

Elle consiste à corriger certaines failles visibles (et non les failles internes comme une cloison déviée) à l’aide d’injections à base des produits de comblement absorbables tels que l’acide hyaluronique ou l’hydroxyapatite de calcium.

Ces techniques sont de plus en plus répandues et sont utilisées pour des patients anxieux, gênés par la forme de leurs nez et qui souhaitent éviter une intervention chirurgicale ou présentant des contre-indications.