Traitement seins tubéreux

Comment traiter le problème des seins tubéreux ?

Comme l’indique leur nom, il s’agit d’une malformation plus ou moins sévère touchant les seins et qui peut leur donner un aspect allongé et tubulaire.
Outre l’aspect difforme et disgracieux, cette anomalie peut engendrer d’autres problèmes morphologiques, physiologiques et psychiques chez la femme qui en souffre.

Une malformation congénitale très connue dans le monde

Le phénomène des seins tubéreux a été décrit officiellement comme une malformation congénitale il y a 41 ans puisqu’il était de plus en plus répandu dans le monde. Toutefois, les causes ne sont pas très connues et les médecins pensent que c’est dû soit à une perturbation de la croissance de la poitrine après la puberté (troubles hormonaux) et/ou le port des soutiens gorges inappropriés.

Quelles sont les caractéristiques des seins tubéreux ?

Le volume des seins n’est pas en soi un problème car ils peuvent être petits, normaux ou hypertrophiques mais leur forme cylindrique, conique et même tubulaire pose une véritable gêne esthétique et/ou fonctionnelle.

De plus, la racine d’implantation et le sillon sous-mammaire sont peu développés et placés d’une manière anormale, ce qui pousse les seins à croître vers l’avant et non pas sur les périphéries.

Outre la hernie glandulaire, les vergetures et l’asymétrie mammaire (qui se présentent dans 60% des cas),  les mamelons et les aréoles sont élargies sur les seins ce qui leur donne un aspect disproportionné et disgracieux.

Quelle est la solution chirurgicale pour corriger cette malformation ?

Une chirurgie plastique et esthétique des seins est, dans ce cas, recommandée pour les jeunes patientes (même moins de 17 ans). Cette chirurgie mammaire n’est autre qu’un lifting mammaire associé généralement à une augmentation de la poitrine par pose d’implants ou par lipofilling.

Comment se déroule l’opération ?

Lors d’une intervention qui dure entre 1 heure et 2 heures sous anesthésie générale, le chirurgien plasticien procède à éliminer la peau et à repositionner les aréoles, les mamelons et la glande mammaire. Les incisions pratiquées sont généralement : une incision en T inversée (ou ancre sous-marine) et/ou round block.

Si la patiente désire une augmentation du volume de sa poitrine, des prothèses mammaires en silicone (rondes ou anatomiques) sont posées, soit sous la glande mammaire, soit sous les muscles pectoraux. Une injection de la graisse autologue purifiée ou simplement un lipofilling mammaire peut être également choisie, si la patiente préfère un résultat naturel et discret.

Grâce à cette plastie, la patiente bénéficie d’un résultat durable et très harmonieux car les cicatrices sont dissimulées dans le sillon sous-mammaire ou dans la pigmentation des aréoles. Ainsi, elle pourrait se débarrasser d’un complexe ruinant son physique et agissant sur sa vie conjugale et même durant l’allaitement de son bébé.

Enregistrer

Enregistrer