L’asymétrie mammaire : comment la corriger ?

Environ 85% des femmes ont une asymétrie mammaire. Il est donc normal que la différence entre les 2 deux seins ne soit pas rare ou même étrange.

Surtout pendant la puberté, il est normal que les deux seins soient de volume différent et cela peut se poursuivre dans les derniers stades du développement.

De plus, avec des événements comme la grossesse et l’allaitement, un sein peut changer.

Il existe différents types d’asymétrie mammaire et ceux-ci peuvent être classés en :

  • Asymétrie de volume
  • Asymétrie de la position de la gorge du sein
  • Asymétrie de position du complexe aréolaire du mamelon
  • Asymétrie de forme
  • Asymétrie thoracique
  • Poitrine tubéreuse

Comment pouvez-vous corriger différents seins ?

Tout d’abord, une visite préliminaire permettra de rechercher les facteurs à l’origine de cette asymétrie.

Dans de nombreux cas, la femme ne se rend pas compte ou tout simplement ne se soucie pas de son asymétrie mammaire qui peut être minime. Il est important qu’avant l’intervention chirurgicale, la patiente soit informée qu’il existe une asymétrie réelle entre les deux seins et que celle-ci ne peut être corrigée qu’avec une certaine chirurgie plastique (augmentation mammaire et mastopexie).

Plus important encore, la patiente doit comprendre que parfois l’asymétrie n’est pas entièrement corrigeable. C’est particulièrement le cas lorsqu’il y a une asymétrie dans la colonne vertébrale.

Asymétrie de volume : un sein plus grand que l’autre

Si les seins ont la même forme et la même position mais un volume différent, deux types de chirurgie plastique peuvent être utilisés : la lipofilling et l’augmentation mammaire. Ces deux opérations ont des indications et des objectifs différents.

Si la différence de taille entre les deux seins est faible et que la patiente ne souhaite qu’une légère augmentation du volume mammaire, un lipofilling (greffe de tissu adipeux) peut être indiqué.

Cette technique consiste à récupérer le tissu adipeux nécessaire au moyen d’une petite liposuccion et à greffer, avec une petite canule, la graisse au niveau du sein. Bien sûr, plus de graisse sera injectée dans le sein initialement plus petit.

asymétrie mammaire

Si la différence de volume entre les deux seins est modérée ou importante et que la patiente souhaite augmenter le volume du sein de plus d’une taille, il est recommandé d’augmenter le volume avec une prothèse.

Cette opération, appelée augmentation mammaire, est réalisée en insérant les prothèses en silicone à partir du pli mammaire ou de l’aréole. Si vous souhaitez corriger une asymétrie de volume, vous choisirez une prothèse plus grande pour le sein le plus petit.

Parfois, surtout lorsque les asymétries sont modérées, ces 2 interventions peuvent être combinées par une chirurgie hybride avec prothèse et tissu adipeux.

Asymétrie de position du complexe aréolaire du mamelon : un mamelon plus haut que l’autre.

L’asymétrie de position est assez fréquente, surtout après l’allaitement. La seule façon de changer la position des aréoles et des mamelons et de « soulever le sein » est d’effectuer une opération de lifting mammaire, également appelée mastopexie.

La mastopexie permet de repositionner le complexe aréolaire du mamelon vers le haut.

Si la patiente, en plus d’un lifting mammaire, souhaite augmenter le volume, il est possible de combiner une augmentation mammaire (mastopexie avec prothèse).

Les cicatrices de cette opération sont différentes en fonction de l’importance de la chute du sein (ptose mammaire).

En général, le besoin croissant de cicatrisation lors d’une mastopexie est directement proportionnel à la quantité de complexe aréolaire du mamelon à transporter vers le haut.

Heureusement, cependant, les cicatrices sont placées dans des régions cachées et apparaissent peu visibles avec le temps.

Asymétrie de la position de la gorge du sein : un sein plus haut que l’autre

Parfois, l’empreinte que laisse le sein sur la cage thoracique est différente et les seins peuvent avoir une largeur (base) ou une hauteur différente.

Cette asymétrie est due à une position différente du pli mammaire.

Il est possible de modifier légèrement cette asymétrie des sillons mammaires mais parfois, surtout dans les cas où cette asymétrie est élevée, le chirurgien plasticien doit être prudent.

En fait, il est conseillé de changer la taille de la rainure, c’est-à-dire d’abaisser la rainure de la poitrine la plus haute d’un maximum de 1,5 à 2 cm. Dans cette région, en effet, il y a une limite entre la poitrine et l’abdomen, et précisément au niveau du sillon, les composants anatomiques changent.

En fait, le sillon mammaire est l’ensemble des multiples ligaments fibreux qui donnent forme et définition à la partie inférieure du sein. Si ces ligaments sont complètement détruits le sein et, lors d’une augmentation mammaire, la prothèse perd son support.

La perte de ce soutien entraîne sans équivoque la descente de la prothèse vers l’abdomen (vers le bas).

Consultation et devis Gratuits